Pourquoi avoir peur t’aide dans ta réussite ?

Est-ce que tu t’es déjà demandé en quoi avoir peur t’aide dans ta réussite ?

Tu connais cette sensation : les mains moites, le souffle plus court, une boule dans le ventre…

Oui, tu as bien lu, cette sensation qui te rend malade et qui te fait hésiter avant poser des actions concrètes pour ton business. Tu doutes et tu te poses 10 000 questions :

  • “Et si je lance mon idée de business et que j’échoue ?”
  • “Et si mon contenu est nul et que les gens se moquent de moi ?”
  • “Et si je rate ce live / ce challenge / cette promotion et qu’elle aurait changé ma vie ?”

Mais devine quoi ?

Avoir peur n’est pas une fatalité. Au contraire, c’est un indicateur puissant puisque si une action précise te fait peur, c’est que cela te tient à cœur et que tu as envie de donner le meilleur de toi-même. Si tu apprends à la maîtriser, elle peut être ton alliée secrète pour atteindre les sommets de la réussite.

Comment ?

✨ En acceptant de sortir de ta zone de confort bien sûr ! Car c’est exactement là où la magie opère.

✨ Et le deuxième point qui n’est pas le moindre : arrête de t’auto-saboter !

Schéma zone de confort

Alors attache ta ceinture, on part en exploration de cette émotion parfois mal-aimée !

Je te parle plus spécifiquement de :

Pourquoi avoir peur t’aide dans ta réussite ?

Et comment utiliser ce que tu vas apprendre ci-dessous pour dépasser les peurs qui te paralysent actuellement et qui t’empêchent d’atteindre ce que tu souhaites ?

Je commence par le plus courante des croyances limitantes ⬇️

Un saut dans l’inconnu : la peur du changement

Entre toi et ce que tu désires, il y a un obstacle de taille : l’inconnu.

La peur du changement est une peur très présente dans notre société et qui a fait l’objet de beaucoup d’études scientifiques et de littératures.

A ce propos, je te recommande le livre de Spencer Johnson “Qui a piqué mon fromage ?” (Who move my cheese?)

C’est un livre qui décrit le processus d’adaptabilité face à l’inconnu grâce à une métaphore mettant en scène 2 souris et 2 humains.

Je l’ai découvert pendant une formation managériale et à l’époque déjà, je l’avais trouvé intéressante à comprendre pour éviter de se retrouver la cible de cette peur. C’est la résistance au changement qui va te mettre en difficulté, à l’écoute de tes croyances limitantes.

Voici une vidéo qui te permetta de bien comprendre le concept en moins de 8 minutes.

D’ailleurs, si tu ne connais pas Mind Parachutes, je te conseille ce compte qui synthétise les livres de développement personnel et professionnel en quelques dizaines de minutes.

En résumé :

La leçon a tirer ici est que si tu souhaites changer ta situation actuelle, c’est que celle-ci ne te convient pas. Ainsi, faire et refaire les mêmes actions en espérant un résultat différent, c’est une perte de temps.

Alors pose-toi plutôt la question : “Qu’est-ce que je ferais si je n’avais pas peur ?”

Ce n’est pas plus compliqué que ça !

La peur dans ce cas est le signe que tu es passionnée par ce que tu fais. Et clairement avoir peur t’aide dans ta réussite, car cela t’aide à accepter le changement nécessaire !

Imagine un instant que tu n’aies aucune peur. Ce serait peut-être un peu ennuyeux, non ?

C’est ta passion qui te pousse à dépasser tes limites, à prendre des risques. Alors, quand tu ressens cette pointe de peur, embrasse-la comme un signe que tu es dans le bon chemin : celui qui te tient vraiment à cœur.

La peur de se lancer… et d’échouer

Et si [insère ton rêve ici] ne se réalise pas ?

Et si [quelque chose de mal] arrivait ?

Commencer par le commencement : la peur de passer à l’action

Tu es paralysée par l’angoisse et l’anxiété. Cela est dû à une accumulation de choses, et tu te sens débordée.

Tu es dans un cercle vicieux de ne pas faire les choses et pourtant tu as du mal à vivre avec tes regrets.

Et le pire, c’est que plus tu écoutes tes émotions et moins tu auras envie d’agir.

Et bah oui, si tu ne te lance pas, tu ne peux pas échouer !

Le nom scientifique de ce concept est la réponse andrénergique. C’est la réponse naturelle de notre corps face à un stimulus extérieur de danger (réel ou perçu).

Tu la connais peut-être mieux sous le nom de la fameuse réaction de combat, fuite, paralysie dont je te parlais dans ce post sur Instagram.

La solution ? Rationnalise ta peur mais ne te juge pas de la ressentir.

Tout le monde a vécu, vit et vivra ce sentiment.

Et conscientise quelque chose de primordial : tu n’es PAS en danger.

Procède par étapes et applique-toi la méthode des petits pas en toute bienveillance 😁. Tu verras qu’une fois que tu auras travaillé sur cette angoisse, avoir peur t’aide dans ta réussite en devenant ton carburant pour avancer !

FOMO

Est-ce que tu en as déjà entendu parlé ?

Il s’agit littéralement d’un sigle anglais qui signifie “Fear Of Missing Out”. En gros, ce syndrome se traduit par la peur de manquer quelque chose.

Cette peur te fais rechercher encore et encore des informations et des sources différentes pour tes contenus, tu scolles inlassablement sur Instagram parce que “imagine le prochain post est LE post qui va changer ma vie ?

Non ma chérie.

C’est ta procrastination perfectionniste qui parle !

Perfectionnisme quand tu nous tiens

C’est aussi ton côté perfectionniste qui parle.

Tu as envie de bien faire et je te comprends. En fait, tu as envie de faire plus que bien, tu veux faire excellent, impressionnant, le meilleur du meilleur. Sauf que cette pression te paralyse dans la réalisation de ce que tu dois faire.

Résultat : tu procrastines… ou pire, tu abandonnes l’idée avant même de la commencer (bah oui, elle n’est pas assez bien tu comprends…).

Rappelle-toi d’une maxime toute simple :

mieux vaut fait que parfait !

Tu pourras revenir plus tard sur ce qui pour toi, nécessite d’être retravaillé si vraiment cela t’embête.

Mais la plupart du temps, il y a un décalage entre la valeur que tu accordes à ta production, et celle réellement perçue par ton client. Et pour le coup, c’est quand même ton client le plus important dans l’histoire !

S’il est content de ce que tu lui délivres, alors ne perds pas ton temps à tout recommencer ou encore à chercher des manières d’améliorer ton contenu alors que celui-ci a déjà été réalisé et payé.

Si tu aimes te challenger, demande-toi plutôt comment t’améliorer pour la prochaine fois, en partant de là où tu es actuellement. Appuie-toi toujours sur tes retours clients pour t’améliorer un peu plus chaque jour.

Et puis au pire, tu vis un échec. Mais ce n’est pas si grave que cela en a l’air.

Le monde avant et après que tu as fait une erreur

Lance-toi et fais une petite action sans trop réfléchir ! Et dis toi qu’avoir peur t’aide dans ta réussite (moi ça me rassure toujours !).

Au pire, les résultats ne seront pas forcément ceux que tu attends et tu pourras rectifier le tir.

Si tu parviens à t’améliorer, ne serait-ce que d’1% par jour / semaine, tu auras in fine des résultats exponentiels ! C’est la théorie des 1%.

C’est de cette façon que ton cerveau créera des solutions créatives et innovantes pour solutionner ton problème (et te démarquer par la même occasion !).

Pense à une situation où la peur t’a poussée à trouver une solution ingénieuse. C’était peut-être un problème client urgent ou une deadline serrée. La pression de la peur a libéré ton génie intérieur, n’est-ce pas ?

La peur de te lancer… et de réussir !

Si je réussis cette fois, est-ce que j’y arriverais de nouveau ensuite ?

Et si, une fois que je rencontrais le succès, je n’arrivais à absorber la charge de travail supplémentaire que cela représentait ?

Cela peut paraître étonnant, voir même contre-productif, de déployer tous ces efforts si c’est pour ne pas réussir à la fin.

Et pourtant, tu peux réussir de manière fulgurante aujourd’hui sur le web… et avoir du mal à gérer toute la pression supplémentaire et la gestion financière que cela entraîne !

C’est un peu le cas d’écoule dans lequel ta peur t’aide dans ta réussite… pour ensuite t’auto-saboter :

Quand tu réussis, tu te demandes si tu es légitime, si tu le mérites, si tu en fais assez… Merci au syndrome de l’imposteur…

Le fu**ing syndrome de l’imposteur

Tu as forcément connu ce stade au moment de lancer ton business.

On est toutes passées par là, avec le fameux Syndrome de l’imposteur, qui te dit que tu n’es pas assez bien / compétente / bonne rédactrice / connue sur les réseaux sociaux (rayer les mentions intiles). Et cela t’amène à passer des (dizaines) d’heures à travailler et retravailler ton contenu.

Pourtant si tu es là aujourd’hui, c’est que tu as réussi à dépasser cette peur.

En effet, la peur te pousse à grandir, à évoluer, à te dépasser. C’est comme un coach personnel qui te dit : “Hey, il y a quelque chose de grand qui t’attend, si tu es prête à le conquérir.”

Mais alors d’où vient cette sensation désagréable au moment de lancer ton business ou une nouvelle formation ? Cette peur du flop, de l’échec ?

Pour la plupart des gens, échouer est très grave.

C’est quelque chose qu’il faut éviter à tout prix : “T’imagines c’est trop la honte, je me suis foirée !”

Pour beaucoup, cette peur nous a été apprise à l’école, où réaliser des expérimentations et échouer était pénalisé (par une mauvaise note) et moqué (en devenant la risée de sa classe).

Sauf qu’en vrai, qu’est-ce qui va t’arriver si tu tentes ta chance et que tu échoues ?

Rien de grave.

Ton ego aura pris un peu de plomb dans l’aile et tu éviteras de faire à nouveau ces erreurs la prochaine fois.

Tu veux gagner du temps pour la prochaine fois ? Apprends des erreurs des autres !

Observe-les, regarde comment ils ont réagi quand ils ont été confronté à une situation similaire et applique ce qui est transposable à ta situation et qui correspond à ta manière de fonctionner.

Et si un échec devenait un essai, une erreur était en fait un apprentissage et un obstacle se transformait en défi ?

La peur du jugement

Je fais quoi si les gens se moquent de moi ou me déteste ?

Résultat : tu n’agis pas par peur de ce que les autres pourraient penser de toi.

Parler en public ? Plutôt mourir ! 😱

Le plus souvent, cette peur du jugement et du regard des autres se traduit par une peur de parler en public. Que ce soit en facecam devant ton audience en live ou encore durant une conférence.

Bien sûr que cette peur est difficile à dépasser. Mais c’est une compétence qui te servira tout au long de ta vie, que ce soit pour demander le pain à la boulangère ou pour faire valider le devis à ton client qui essaie de négocier tes prix !

Si t’as peur de parler en public, commence peut-être par partager une idée en réunion ou demander le pain à la boulangère. C’est beaucoup moins intimidant !

Ici, il faut trouver le juste milieu entre la peur qui paralyse et la peur qui stimule. Si tu sais gérer ta peur de parler en public, avoir peur t’aide dans ta réussite car le fait de parler en public va te donner ce petit boost d’adrénaline qui va te rendre encore plus performante !

Peur du jugement sur ton travail

De la même façon, la plupart des entrepreneurs sont sur les réseaux sociaux et s’exposent d’une manière ou d’une autre. Toi aussi tu as ressenti cette légère angoisse au moment de poster : et si mon contenu n’était pas assez bon ?

Dans ce cadre, avoir peur t’aide dans ta réussite car tu vas te dépasser pour atteindre les standards supposés de tes clients.

Avant, j’avais peur que les gens se moquent de moi si mon contenu était nul.

Maintenant, je sais que s’il est vraiment pourri, personne ne le verra !

Ton juge intérieur et la comparaison

Ton juge intérieur sera toujours celui qui sera le plus dur avec toi. Tu vois de qui je parle ? Cette petite voix insidieuse qui te susurre des horreurs à longueur de journée et te miner le moral.

Et bien, j’ai une réponse toute trouvée pour ce juge implacable : ne te compare pas aux gens qui sont plus en avance sur toi. La seule personne avec laquelle tu dois te comparer, c’est la personne que tu étais hier, le mois dernier ou il y a un an !

Affronte tes peurs, la méthode pas à pas 🏔️

Bien sûr, je ne te dis pas de foncer tête baissée sans réfléchir. On n’est pas dans un film d’action ici.

Il s’agit d’affronter tes peurs de manière progressive et sécuritaire (ne va pas risquer l’argent de ton loyer dans ta super idée de business au risque qu’elle échoue… et que tu te retrouves à la rue !). On est sur l’usage du bon sens. Mais si l’action à laquelle tu penses ne présente que peu de conséquences négatives en cas d’échec, lance-toi !

  • Commence petit,
  • commence fatigué,
  • commence seule,
  • commence pauvre.
  • Mais commence !

Dépasser ta peur te portera encore plus loin dans tes projets ! Tu vas transcender ces émotions négatives et tu seras heureuse de ta réussite.

Découvre la méthode pour parvenir à faire que ta peur t’aide dans ta réussite 👇

La méthode ICE

  1. Identifie ta peur et son origine
  2. Change ton discours interne et tes croyances limitantes
  3. Expérimente tes nouvelles croyances pour les ancrer en toi

Avant de t’attaquer à la poursuite de ton objectif, tu as besoin de savoir ce qui te freine.

1. Voici des exemples de questions pour t’aider à identifier tes peurs :

  • Quels sont les comportements que j’adopte pour m’auto-saboter ?
    • Est-ce que je dis “oui quand je devrais dire “non” ?
    • Est-ce que je fuis quand les choses ne se déroulent pas comme prévu ?
    • Est-ce que je ne prends jamais de pause, même quand je me sens épuisée ?
    • Est-ce que je suis trop dure avec moi-même ?
    • Est-ce que je porte la responsabilité même quand je ne suis pas responsable ?
    • Est-ce que je procrastine et je me flagelle mentalement ?
  • Quelle est la peur à l’origine de mon inaction ?
  • Quelle est l’origine de cette peur en particulier ?
  • Est-ce que cette peur est liée à une expérience passée ou à une croyance limitante liée à mes capacités ?
  • Est-ce que j’ai hérite de cette peur par ma famille ou mon entourage ?

2. Change ton discours interne et tes croyances limitantes

Il va falloir analyser rigoureusement tes croyances et tes expériences passées.

  • Est-ce que la peur qui en découle est valide ?
  • Ou bien est-ce que je planifie un véritable scénario catastrophe dans ma tête ?

Dans les deux cas, il s’agit de rationaliser ta peur.

Maintenant que tu as identifié son origine, il est temps de calculer les risques associés.

  • Est-ce que le risque que tu vas prendre pour te lancer en vaut la chandelle ?
  • Quels sont les obstacles que je pourrais rencontrer en chemin ?
  • Comment pourrais-je les dépasser ?
  • Qu’est-ce qui ferait que j’abandonnerai ce projet ? Et pourquoi ?

3. Expérimente tes nouvelles croyances pour les ancrer en toi

Tu as fait 90% du travail avec les deux points précédents.

Maintenant, il est temps de valider ta théorie.

  • Tu connais ta peur et sa cause.
  • Tu as identifié son impact sur ton comportement pour la stopper avant qu’elle ne crée des dommages trop grand à ton rêve.
  • Tu choisis consciemment de dépasser cette peur car tu décides que ton rêve en vaut la peine.
  • Tu as mesuré les risques et tu sais ce que tu feras si un évènement indésirable devait survenir.

Alors la prochaine étape, c’est de passer à l’action !

Mets ta peur en perspective : il y a déjà des moments où tu as dépassé ta peur !

Rappelle-toi de ces moments, après tout, tu l’as déjà fait. Alors pourquoi pas une nouvelle fois pour cet objectif qui te tient tant à cœur ?

Conclusion

On a vu ensemble comme transformer ta peur en carburant au service de ton entreprise et de la vie de tes rêves. Comme tu l’as découvert dans cet article, la peur t’aidedans ta réussite, à condition de la dépasser !

Cet épisode spécial bottage de fesses est là pour te rappeler de te servir de ton GPS interne et de identifier tes peurs pour mieux les dépasser et saisir les opportunités les plus enrichissantes !

Prends ces exercices comme des petits défis personnels, des entraînements pour muscler ton courage. Et rappelez-vous, derrière chaque peur se cache une version encore plus audacieuse de toi-même. Alors, lance-toi, et que la peur soit avec toi ! 💪🌟

N’oublie pas : la peur ne dure qu’un instant, les regrets toute une vie.

Pourquoi avoir peur t'aide dans ta réussite ? (sombre)
Pourquoi avoir peur t'aide dans ta réussite ?


Commentaires

2 réponses à “Pourquoi avoir peur t’aide dans ta réussite ?”

  1. […] Je t’en parle en détail dans cet article. […]

  2. […] Je te parle en détail des raisons pour lesquelles la peur peut t’aider dans ta réussite dans cet article. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *