Réussir, une question de motivation ?

Réussir, est-ce uniquement une question de motivation ?

Comme mi, t’es-tu déjà demandé : est-ce que réussir est uniquement une question de motivation ?

Dès les premiers instants de cette réflexion, on peut voir que la réponse est plutôt négative. Pourtant, j’ai pensé qu’il était intéressant de revenir sur ce concept de productivité qui mène au succès. C’est beaucoup plus prévisible que la chance pure, tu ne crois pas ? 🍀

Dans cet article, on va donc traiter de la nature de la motivation et en quoi elle peut t’aider à réussir quand elle est bien utilisée.

Puis, nous verrons que ce n’est pas le seul facteur de réussite (comme tu peux t’en douter) et on insistera sur les facteurs sur lesquels tu as le contrôle.

Enfin, je te présente la règle des 15 minutes, qui est une solution intéressante pour limiter ta procrastination et initier un momentum !

L’essence de la motivation

Je suis sûre que tu as déjà connu ce moment :

Tu as une tâche à accomplir mais pas le temps ou l’envie de t’y mettre aujourd’hui.

Du coup, tu la planifies soigneusement pour demain, la semaine prochaine… Peu importe.

Sauf qu’au moment de t’y mettre, et bien la motivation t’a posé un lapin… 🐰

Quand tu as un rêve, un but ou un objectif, cela te demande souvent de sortir de ta zone de confort pour chercher à l’atteindre. Chaque choix à un prix, mais quand tu es motivée, il est plus facile de gérer l’inconfort de l’action plutôt que de rester au même endroit.

En d’autres termes, à un certain point, il devient plus douloureux de ne rien faire (rester dans sa zone de confort) que de se lancer. 🚀

Les gens pensent souvent que pour passer à l’action il faut être motivé, alors que c’est exactement l’inverse en réalité : la motivation est le résultat d’actions posées, et non leur cause. 🔄️

C’est déjà suffisamment compliqué de se mettre à travailler sur un objectif ou un projet challengeant sans en plus devoir t’en remettre à la motivation pour te lancer. Pour rappel, la motivation est une émotion et donc par définition changeante et fluctuante.

Comment tu penses que doit être la motivation
Comment la motivation arrive en réalité

Commencer une tâche, même si cela paraît insuffisant, est une forme d’inspiration active qui produit un effet d’inertie. La première loi de Newton s’applique à la formation d’une nouvelle habitude : un objet qui est en mouvement tend à le rester.

Prévoir la motivation

Planifier un emploi du temps pour soi-même paraît simple. Tu notes les actions à réaliser dans l’ordre où elles se présentent ou éventuellement en les décalant au lendemain quand tu n’as pas le temps de les faire aujourd’hui. Simple.

Cependant, ce n’est pas la manière la plus efficiente de travailler. La manière efficace demande des capacités de prise de décision et de planification en se fixant des objectifs et une durée de réalisation. C’est la fameuse méthode SMART dont tu as peut-être déjà entendu parler.

Cela rend aussi plus probable le fait de réaliser les actions prévues, sans tenir compte de ton niveau de motivation actuel.

De manière assez contre-intuitive, le meilleur moyen pour être sûre que tu te sentes motivée, c’est de commencer à travailler sans elle. Cette trainarde n’est jamais à l’heure de toute façon ! ⏰

Mais alors comment faire ?

On va revenir sur un concept de base, mais il est important que tu le comprennes et que tu l’intègres :

Ce qui n’est pas planifié n’existe pas.

Concrètement, cela signifie que si tu n’as pas prévu un temps dans ton agenda pour réaliser l’action, il y a de fortes chances pour que tu te retrouves à la fin de la journée avec cette tâche à faire toujours dans ta to-do list.

Et ce n’est pas une question de fainéantise ou de mauvaise gestion du temps. C’est que ta volonté de réaliser l’action n’a pas été suivie par un effort stratégique de planification.

De la même manière, construire des routines et des rituels enlève la friction liée à la prise de décision en provoquant le comportement recherché de manière automatique :

  • Pour devenir plus créatif : suis un rituel créatif avant d’écrire, de peindre ou de chanter,
  • Pour commencer la journée du bon pied : habitue-toi à méditer pendant 5 minutes le matin,
  • Pour mieux dormir : suis une routine du soir qui t’amène progressivement vers le calme.

On perçoit un pic de notre motivation lorsque l’on travaille sur des tâches juste à la limite de nos capacités actuelles, ni trop difficiles (décourageantes), ni trop simple (ennuyeuses).

C’est pour cela que le sujet intéresse les scientifiques depuis des décennies et que de nombreuses études passionnantes sont sorties sur le sujet !

Se souvenir pourquoi on veut réaliser cette action

Se motiver à réaliser une tâche ne signifie pas que tu dois être systématiquement heureuse ou impatiente de la faire.

On connaît toutes des temps difficiles. Des jours où rien ne se passe comme prévu et durant lesquels il vaudrait mieux rester couchée.

Parfois, il s’agit juste de se poser la question :

  • Pourquoi est-ce que cette tâche est importante ?
  • Qu’est-ce que cela va m’apporter de la réaliser ?

La réponse peut être aussi simple que “Pour ne pas me faire virer”.

Dépasser son manque de motivation, c’est aussi faire appel à sa volonté, sa discipline.

C’est dire à la partie rationnelle de ton cerveau : “ On doit faire cette tâche, car elle est bonne pour moi”.

De cette façon, tu peux faire quelque chose d’important, même si tu n’en as pas envie comme aller au sport régulièrement ou choisir l’option la plus saine au resto.

Je veux quand même attirer ton attention.

La discipline est une arme très puissante !

La plupart d’entre nous avons énormément de volonté et une capacité de travail impressionnante. Mais chaque médaille à son revers ! 🎖️

Pour que cela fonctionne sur le long terme, il faut plusieurs ingrédients :

  • Que ta discipline soit au profit de tes objectifs qui font le plus sens pour toi,
  • Pour des actions alignées avec tes valeurs,
  • En préservant ton écologie personnelle,
  • Pour une durée limitée et des sessions de travail à haute intensité (et à forte valeur ajoutée).

Comme tu le vois, c’est ta meilleure alliée pour réaliser tous tes projets…

Alors pourquoi y a-t-il encore tant de gens qui n’y arrivent pas ?

Attention à la discipline

La réponse vulgarisée est que la plupart des gens utilisent la discipline à mauvais escient. est-ce que tu te reconnais dans ces affirmations :

  • Il faut que je lutte contre la flemme et que je me mette à bosser,
  • Je ne sais pas trop pourquoi mais je DOIS faire cela,
  • J’ai pas assez dormi… Go faire une journée de 10 heures 💪
  • Je dois me discipliner à sortir la poubelle tous les jours, c’est tout.

Est-ce que tu vois où est le problème ?

Si tu te sers de la discipline pour poser des actions non alignées avec tes objectifs, ta vision et tes valeurs, tu vas vivre ce que l’on appelle une dissonance cognitive. Cette dissonance prend la forme de ton intuition, ou de la petite voix dans ta tête qui va te dire “tu es sûre ?”.

Et si tu continues de te forcer, tu vas commencer à ressentir différents troubles qui peuvent même mener au burn-out !

L’autre pendant de la discipline, c’est la procrastination, l’auto-sabotage et la perte d’estime de soi…

Tout un programme n’est-ce pas ?

Le plus dur, c’est de se lancer

As-tu déjà connu ce moment où tu as une grosse échéance qui arrive pour un projet et où tu passes un temps inconsidéré à nettoyer ton frigo ou à ranger ta voiture ?

Si tu as du mal à te lancer sur un projet jusqu’au dernier moment, tu peux avoir une relation malsaine avec le stress. Les études montrent que les gens peuvent devenir addict au stress au même titre que les réseaux sociaux.

Le rôle des besoins et des désirs

Dans les années 1940, un psychologue américain, Abraham Maslow, a théorisé le phénomène de la motivation et à publié les premiers résultats de ses recherches.

Ses recherches résumées en une phrase donneraient :

Nous cherchons tous à satisfaire et à maintenir satisfaits 5 grands types de besoins fondamentaux

Ces besoins répondent à une hiérarchie, des plus basiques aux plus évolués. Tu connais probablement sa forme la plus représentée : la pyramide de Maslow.

Cependant, cette représentation peut t’amener à penser que :

  • Il faut satisfaire complètement le besoin le plus bas avant de s’intéresser au suivant,
  • L’ordre des besoins à satisfaire serait forcément le même pour tous.

Ce qui est assez éloigné de la réalité !

Au contraire, nos besoins émergent en fonction de nos expériences et nous cherchons à les satisfaire et les maintenir au-delà d’un certain seuil. En fonction des impératifs de la vie, un besoin satisfait précédemment peut redevenir progressivement prioritaire.

L’ordre de la pyramide est donc “dynamique” et pourra différer en fonction des personnes et des circonstances.

Alors comment te servir de ses informations pour définir des objectifs inspirants ?

Facile ! 💪

Je te propose 3 étapes :

  1. Fais le point → à quel besoin fondamental répond ton objectif ? A quel moment peux-tu dire qu’il est satisfait ?
  2. Priorise → Parmi différents besoins qui ne sont pas encore satisfaits, lequel est le plus urgent à satisfaire ?
  3. Avance vers ton objectif → Avec qui pourrais-je discuter de mon projet pour le faire avancer ? Quelle activité pourrait m’aider à satisfaire ce besoin ? Qu’est-ce qui sera différent dans ma vie dans un mois si je mets cela en place ?

Ce sont toutes ces étapes qui mènent à une motivation sans faille. Identifier son pourquoi et poser chaque jour des actions qui vont vers la réalisation de son objectif !

Pour cela, tu dois toujours savoir quelle sera l’étape suivante, sinon gare à la procrastination…

Je te propose donc de découvrir 7 astuces pour arrêter de procrastiner :

7 astuces pour arrêter de procrastiner

  1. Prépare ta journée la veille (ou le matin au réveil) pour savoir exactement quoi faire et ne pas perdre du temps à te demander quelles tâches requièrent ton attention.
  2. Fixe-toi 3 objectifs maximum pour la journée. C’est suffisant pour que tu aies l’impression d’avoir accompli beaucoup, sans te décourager en t’en mettant trop sur la patate.
  3. Canalise ton énergie. Nous nous levons chaque matins avec une dose X d’énergie pour la journée. Choisis dans quoi tu veux la dépenser, bois beaucoup d’eau et fais des pauses régulièrement.
  4. Ne cherche pas la perfection. Mieux vaut fait que parfait. 80% c’est assez.
  5. Entoure-toi de personnes inspirantes, productives qui vont te tirer vers le haut et te communiquer leur énergie.
  6. Regarde/écoute des vidéos de motivation sur YouTube (comme par exemple celle-ci). Mine de rien, ça botte les fesses !
  7. Applique la règle des 5 secondes de Mel Robbins : pour passer à l’action compte à rebours de 5 à 0, et à zéro mets-toi au boulot (j’te jure, ça marche ).

La règle des 15 minutes

Tu peux faire pas mal de choses en 15 minutes, et pourtant la plupart d’entre nous préfère passer ce temps à scroller sur son téléphone.

Pourquoi ne pas te fixer comme objectif de commencer une tâche que tu dois faire pendant 15 minutes sans interruption ? Prévois une alarme au bout de 15 minutes.

  • Soit tu as finis ce que tu voulais faire → Félicitations !
  • Soit tu es en train de réaliser ce que tu voulais faire et tu as 2 possibilités :
    • Tu continues et tu termines ce que tu as commencé en profitant de l’effet d’inertie → en mode warrior 💪
    • Tu arrêtes pour le moment et ce sera plus facile d’y revenir pour la terminer plus tard → tu es en bonne voie !

Commence là où tu es, utilise ce que tu as, fais ce que tu peux. – Arthur Ashe

Si la motivation continues de t’échapper, considère que tes pensées sont des suggestions, pas des ordres. Tu peux également remettre les choses en perspective, ton inconfort sera temporaire.

Mon astuce personnelle est celle-ci : n’oublie pas de le rendre fun ! ✨

Et souviens-toi, tu ne regretteras jamais ton bon travail une fois qu’il sera fini !

Réussir est ce uniquement une question de motivation
Réussir, est-ce uniquement une question de motivation ?


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *